« Ça va bien aller ! »

L’enseignement suivant pourrait en choquer certains : l’expression « Ça va bien aller ! » n’a rien de positif. Son message, pris seul, constitue plutôt du déni, de la passivité, voire le refus de la réalité…

Oui, les choses vont finir par s’arranger, mais pas sans souffrances, sans pertes de toutes sortes. En effet, qui sait dans quel état seront les finances des différents pays ? Quelles sont les conditions difficiles que doivent endurer toutes ces personnes qui continuent de travailler ? Que vivent ceux et celles qui s’investissent très fort avec des garderies fermées, ou toutes ces personnes qui se retrouvent sans emploi alors qu’elles vivaient déjà dans des conditions précaires ? Ainsi de suite.

Selon vous, qu’arriverait-il si j’allais cogner chez quelqu’un qui a vécu plusieurs décès et que je lui disais : « T’inquiète, ça va bien aller » ? Eh bien, si vous voulez mon avis, je crois que cette personne me retournerait de bord, et avec raison…

« Être positif », c’est tout autre chose. Cela implique à la fois du réalisme, soit un regard qui considère les faits objectivement, et de l’optimisme, qui fait confiance à l’être humain. Par conséquent, la réflexion d’une personne positive ressemblerait plutôt à celle-ci : « Rien ne va plus, il y a un réel problème, mais j’ai confiance en l’être humain, je sais que celui-ci finit toujours, à force de travail, par trouver des solutions ».

De plus, être positif, c’est obligatoirement écouter la souffrance des gens dans le but de les aider à trouver des solutions. Autrement dit, c’est tout le contraire de ce qu’on entend actuellement dans notre société : « Ah, moi, les gens lourds, chu pu capable, il faut être positif dans la vie ! » Penser de cette façon revient à nier les problèmes, à s’en déresponsabiliser ou à « mettre la poussière sous le tapis ».

Par analogie, si quelqu’un nous disait croire que sa jambe est atteinte de gangrène, oserions-nous lui dire : « Pourquoi t’es si négatif ? Laisse faire, ça va bien aller ! » Ou, au contraire, ne serions-nous pas plutôt heureux qu’il puisse aller voir un médecin à temps pour régler le problème ?

En conclusion, voici la phrase que j’aimerais tant voir avec l’arc-en-ciel, au lieu de « Ça va bien aller ! » : « Prenez soin de vous, dans votre cœur, dans votre corps et dans votre esprit. Il est important d’apprendre à être optimiste, car, si vous faites les démarches nécessaires, vous reverrez la lumière au bout du tunnel, et, là, ça va bien aller ! »

Affectueusement,

Ginette Carrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.