autonomie affective

Formations

Leçon 10 : communication, rechute      

Contenu de la leçon : contenir, projection, interprétation, dynamiques relationnelles, possessivité, rechute, besoins relationnels Texte de blogue associé : « Moi, j’ai eu de bons parents », « Si c’était la bonne personne, ce serait facile »

AAI – Valeur et désir

Comment vivre nos valeurs de façon constructive. Apprendre à prendre plaisir à répondre à nos besoins

La souffrance n’est pas émotive

En tant que parents, nous voulons à tout prix éviter de causer de la souffrance à nos enfants. Nous désirons leur permettre de devenir des adultes épanouis et heureux. La souffrance est affective Tant que nous n’apprendrons pas à distinguer l’émotion du sentiment, nous aurons du mal à atteindre cet objectif. Pourquoi ? Parce que la souffrance ne provient pas des émotions : elle n’est pas émotive, elle est affective. Il nous faut donc apprendre le …

La souffrance n’est pas émotive Lire la suite »

Peur de punir nos enfants

Peur de punir nos enfants

Au cours des dernières années, en réaction à la traditionnelle punition, qui est inadéquate pour responsabiliser les enfants face à leurs différentes tâches, de nombreux intervenants auprès des enfants ont décidé de les récompenser pour les amener à écouter. On entend donc ce genre de formules : « Fais tes tâches et tu pourras par la suite “faire” ou “avoir” telle ou telle chose (récompense) ». En agissant ainsi, les intervenants ne semblent pas réaliser qu’ils maintiennent ces …

Peur de punir nos enfants Lire la suite »

L’autonomie affective selon l’approche Ginette Carrier

C’est en 1991 que j’ai mis au point mon approche. Ce moment est très important dans ma vie. En effet, après de nombreuses démarches thérapeutiques et lectures qui me laissaient toujours prisonnière de mes réactions émotionnelles intenses et de ma souffrance affective, je pouvais enfin mettre un terme à ma quête. À cette époque, j’étais déjà psychothérapeute. J’ai donc pu passer par le vécu d’autrui pour mettre ma belle découverte à l’épreuve. Eurêka ! Mes recherches …

L’autonomie affective selon l’approche Ginette Carrier Lire la suite »

Choisir nos influences

L’humain est un être influençable, et il le restera. C’est une excellente nouvelle, car c’est comme ça qu’il apprend, qu’il évolue. En effet, nous sommes constamment influencés par ce qui nous entoure : nos amis, les événements, Internet, les idées des autres, la nature, les chansons ou toute autre source d’information intellectuelle ou sensorielle. L’objectif n’est pas de ne plus être influençable, mais de choisir nos influences, et ce, pour arrêter de prendre des chemins qui …

Choisir nos influences Lire la suite »

J’ai peur de la mort

Antidote Change ta façon de voir la mort, va chercher de nouvelles connaissances. L’ignorance, est la mère de la peur! La mort fait partie de la vie. Il est donc essentiel d’apprendre à perdre. Plusieurs livres traitent de ces sujets et nous guident irrévocablement vers un changement graduel de nos croyances initiales. Exactement comme si je souffrais de ne rien connaître en plomberie et désapprouverais de devoir toujours faire venir le plombier : je pourrais …

J’ai peur de la mort Lire la suite »

La perfection ou rien du tout !

La perfection ou rien du tout

Quand les gens se glorifient d’être « perfectionnistes », je ne peux m’empêcher d’avoir un petit sourire en coin. C’est parce qu’il faut vraiment être inconscient des dommages que ce pattern cause dans notre vie pour en être fier. D’ailleurs, l’expression consacrée « éternel insatisfait » caractérise bien la personne aux prises avec ce pattern. Avant toute chose, nous devons comprendre que souffrir de la volonté de perfection (pattern du perfectionnisme) n’a rien à voir avec la volonté – …

La perfection ou rien du tout Lire la suite »

« Si je ne dis rien, c’est signe que j’accepte »

Nous avons appris à croire que c’est dans l’action que nous faisons bouger les choses. En vérité, cela est un problème qui fait obstacle à notre autonomie affective, et donc à notre maturité. En effet, l’autonomie affective nous responsabilise à travailler sur nous-mêmes avant de parler ou de régler la situation objective. Quant à l’immaturité, dans les faits, elle n’est ni dans la communication ni dans l’action, mais plutôt dans la « guerre » et dans la …

« Si je ne dis rien, c’est signe que j’accepte » Lire la suite »

« Ma patience a des limites ! »

Selon moi, une grande majorité de parents confondent « patience » et « endurance » et sont confrontés à la croyance suivante : « Ma patience a des limites ! » En réalité, si notre patience a des limites, c’est qu’il s’agit plutôt d’endurance (ce qui, dans les faits, constitue une preuve de manque de patience). Contrairement à la patience, l’endurance répète dix fois avant de « péter sa coche ». Ce qu’il y a de plus terrible dans ce cercle vicieux, c’est que l’enfant …

« Ma patience a des limites ! » Lire la suite »

La souffrance n’est pas émotive, mais affective

En début de thérapie, s’il est une question à laquelle je réponds inlassablement, c’est bien la suivante : « Quelle est la différence entre une émotion et un sentiment ? » À première vue, cette question peut sembler banale… Pourtant, notre ignorance à ce sujet a été à la source de beaucoup de souffrance dans l’humanité, et elle l’est encore aujourd’hui. Penchons-nous sur les conséquences de cette ignorance. Dès leur plus tendre enfance, les enfants vivent des émotions. Les …

La souffrance n’est pas émotive, mais affective Lire la suite »

« C’est une secte ! »

Il s’avère que certaines personnes critiquent avec mépris (avec une intention péjorative) le mouvement d’adhésion à la pratique de l’autonomie affective, telle que je l’enseigne, et qui le qualifient de « secte ». Jamais je n’aurais cru qu’un jour je doive clarifier à ce point la démarche d’aide que j’ai découverte à force de travail sur moi et que j’ai eu la chance d’enseigner en pratique privée comme travailleuse sociale depuis 1991. Par conséquent, et étant donné …

« C’est une secte ! » Lire la suite »

« Moi, j’ai eu de bons parents »

Lorsque les gens arrivent en thérapie, voici l’une des croyances redoutables qui me déplait le plus d’entendre : « Moi, j’ai eu de bons parents ». À ce moment, je sais que l’éveil de ces personnes sera plus ou moins brutal. Malheureusement, les parents se réjouissent de se faire dire : « Moi, en tout cas — maman et papa —, je trouve que vous avez été de bons parents et j’éduque mes enfants de la même façon ». Pour …

« Moi, j’ai eu de bons parents » Lire la suite »

« Si c’était la bonne personne, ce serait facile »

Cette croyance (« Si c’était la bonne personne, ce serait facile ») fait des ravages dans les relations de couple, tout comme celle voulant que nous devrions rencontrer notre « âme sœur ». D’ailleurs, aux adeptes de cette dernière, je rétorque souvent, à la blague : « J’espère pour toi que cette personne ne mourra pas demain ! » Avant de nous réjouir d’une dynamique de couple « facile », prenons le temps de discerner si elle l’est pour les bonnes raisons. En effet, certains …

« Si c’était la bonne personne, ce serait facile » Lire la suite »

Charité bien ordonnée commence par soi-même

En général, les gens « généreux » sont malheureusement bien loin de se douter que leur générosité est, en vérité, une programmation extrêmement nuisible de leur enfance. Je m’explique : enfants, nous avons été culpabilisés par le chantage affectif de nos parents qui, désirant nous enseigner l’empathie et la générosité envers autrui, nous servaient des phrases du genre : « Si tu ne donnes pas, tu n’auras pas d’amis. » « Les autres aiment ça, les gens généreux. » « Cesse d’être égoïste et …

Charité bien ordonnée commence par soi-même Lire la suite »

« Écoute ton cœur »

Voici une croyance populaire qui fait beaucoup de ravages, surtout dans les relations de couple. D’emblée, nous devons comprendre que notre affectivité (notre « cœur ») est assujettie à notre tête, c’est-à-dire à notre façon de penser. Et que notre tête possède l’immense potentiel d’apprendre, de comprendre, d’étudier, de réfléchir, de méditer, etc. Depuis la nuit des temps, c’est elle qui nous permet d’évoluer dans toutes les sphères de la vie. Malheureusement, à cause d’une mauvaise compréhension …

« Écoute ton cœur » Lire la suite »

« Je sais ce que tu ressens : je suis déjà passé par là »

Cette terrible croyance, à laquelle malheureusement trop de gens adhèrent, a de fâcheuses conséquences dans nos vies. Premièrement, s’il me fallait être passée par les mêmes expériences qu’une autre personne pour être en mesure de la comprendre, je serais très limitée comme thérapeute dans ma capacité de l’aider… Fort heureusement, je n’ai pas vécu toutes les expériences pour lesquelles les gens me consultent. D’ailleurs, les réactions de certaines jeunes mères illustrent l’illogisme de cette croyance. …

« Je sais ce que tu ressens : je suis déjà passé par là » Lire la suite »

Qu’est-ce que l’autonomie affective ?

Nous retrouvons probablement autant de définitions de ce terme qu’il y a de thérapeutes qui accompagnent l’être humain sur le chemin de leur bonheur ! Puisque ces définitions ne sont pas toutes en mesure de nous guider vers le bonheur, je trouve important de clarifier l’autonomie affective à la lumière de ce que j’ai personnellement découvert, expérimenté et développé. C’est d’ailleurs pour propager cette connaissance que j’ai écrit mon livre et fondé l’École d’autonomie affective. D’emblée, …

Qu’est-ce que l’autonomie affective ? Lire la suite »

Le découragement est la graine du désespoir

En général, les gens endurent tellement longtemps avant de demander de l’aide que leur piège commun est le découragement. Selon moi, ce pattern terriblement douloureux, qui conduit peu à peu l’être humain vers le sentiment qu’il n’y a rien à faire pour arrêter sa souffrance affective, serait à l’origine de bien des maux comme la déprime et la dépression, voire le suicide. C’est dans l’ordre des choses, étant donné que nous avons tous appris à …

Le découragement est la graine du désespoir Lire la suite »

« Je veux garder ma liberté »

Explorons aujourd’hui les dérives de la croyance erronée voulant qu’être libre, ce soit faire ce que l’on veut, quand on le veut et, surtout, sans ne rendre de comptes à personne. Confortés dans cette croyance, nombreux sont ceux qui vont revendiquer leur droit à la liberté. Du moins, dans la culture nord-américaine. Dans ce court texte, je traite notamment des personnes qui se disent et se veulent libres surtout pour avoir le loisir de multiplier …

« Je veux garder ma liberté » Lire la suite »

« Si tu veux, tu peux »

En 1985, lorsque j’ai fait ma demande d’admission à l’UQAM, je nourrissais cette croyance erronée : « Quand on veut, on peut. » Or, j’ai expérimenté les conséquences de la croyance qui s’oppose radicalement à celle-ci, soit : « Les personnes démunies, quelles qu’elles soient, ne pourront jamais s’en sortir. Les pauvres, il faut les prendre en charge. » Ce qui m’a valu un échec à cette première demande d’admission. D’emblée, voici comment la logique de l’autonomie affective se définirait ici : …

« Si tu veux, tu peux » Lire la suite »

L’orgueil : ennemi numéro 1 du bonheur

Pourquoi l’orgueil, cette habitude cognitive, est-il si redoutable ? Parce que cette prison cognitive (aussi appelée « habitude de penser immature » ou « habitude mentale nuisible ») enferme l’être humain dans le « paraître » et la volonté infantile de se défendre du regard des autres. Elle est donc diamétralement opposée au bonheur, qui, lui, exige de guérir de l’image que nous projetons sur les autres. De l’autre côté, l’amour (donc la maturité affective) responsabilise l’être humain à se mettre au …

L’orgueil : ennemi numéro 1 du bonheur Lire la suite »

« Je ne sais plus quel sens donner à ma vie »

Ne plus trouver de sens à sa vie est un état d’esprit que nous avons possiblement tous éprouvé ou que nous éprouverons peut-être un jour. Il s’agit d’un sentiment extrêmement douloureux qui pousse certaines personnes à choisir de s’ôter la vie. Comme tout sentiment négatif, celui-ci provient du fait que notre milieu familial et social nous a enseigné, dès l’enfance, que notre bonheur viendra des choix extérieurs que nous poserons en nous dictant ce que …

« Je ne sais plus quel sens donner à ma vie » Lire la suite »

Notre bonheur exige aussi la capacité de pardonner !

En général, nous endossons et revendiquons le droit de haïr, de nourrir du ressentiment, de l’intransigeance, de la colère, voire le droit de nous venger du mal que les autres nous ont fait. Alors, d’un commun accord, nous nous entendons pour faire la guerre contre l’agresseur… La guerre fait donc des ravages en nous, et autour de nous. Autour de nous, parce qu’on peut trouver un ennemi en un frère, une sœur, un père, une …

Notre bonheur exige aussi la capacité de pardonner ! Lire la suite »

« L’autonomie affective, ce n’est pas prouvé scientifiquement »

Les gens qui ne veulent pas entendre parler du travail sur soi avancent souvent cet argument, qui relève du pattern du scepticisme : « Oui, mais l’autonomie affective, ce n’est pas prouvé scientifiquement ». Cette croyance est terrible parce qu’elle garde certaines personnes passives face à leur autonomie affective. Or, avant d’aller plus loin, il est important de préciser que prendre le temps de vérifier l’information et les sources de celle-ci est une habitude très mature : on parle …

« L’autonomie affective, ce n’est pas prouvé scientifiquement » Lire la suite »

« Pas coupable, mais responsable »

Le sentiment de culpabilité, causé par notre manque de compréhension et nos jugements destructeurs envers nous-mêmes, est très souffrant. Dans notre grande ignorance, nous nourrissons la volonté d’être parfait, illimité, irréprochable, super-femme ou super-homme ayant toujours raison, toujours l’idée géniale ; la volonté de tout savoir, de tout comprendre, et ce, avant même d’avoir appris. D’ailleurs, le confinement imposé par la COVID-19 a offert un beau cadeau pour les parents : celui de les confronter …

« Pas coupable, mais responsable » Lire la suite »

« Il faut avoir eu plusieurs partenaires sexuels avant de choisir son amoureux/amoureuse »

Cette semaine, j’ai décidé de mettre de côté la COVID-19 pour traiter d’un sujet extrêmement important : l’amour. À la radio, sur une fréquence qui semble populaire auprès des jeunes, j’ai entendu un animateur affirmer catégoriquement qu’avant de pouvoir choisir notre partenaire pour la vie, il fallait, au préalable, avoir connu dix partenaires sexuels. Comment pouvons-nous continuer d’enseigner à l’être humain à nourrir cette superficialité à faire pleurer ? Si nous réalisions à quel point …

« Il faut avoir eu plusieurs partenaires sexuels avant de choisir son amoureux/amoureuse » Lire la suite »